preloader

Gabrielle Boismenu

  • Monday, Sep 28, 2020
blog-image

Découvre le parcours de Gabrielle Boismenu étudiante au baccalauréat en génie chimique :

J’ai choisi de devenir ingénieure parce que je veux devenir une actrice de changement. Selon moi, l’ingénierie est le domaine parfait pour atteindre cet objectif, car notre baccalauréat nous fournit non seulement un bagage scientifique d’envergure, mais aussi un bon bagage personnel, avec plusieurs stages possibles, des séjours à l’international, bref, des expériences extrêmement enrichissantes qui bonifient notre crédibilité scientifique.

J’ai commencé mon parcours scientifique au Collège André-Grasset avec un DEC enrichi en sciences de la nature. J’ai toujours trouvé important de diversifier mon horaire avec des activités parascolaires. Ainsi, au cégep, j’ai fait partie de l’équipe de frisbee des Phénix et je me suis impliquée dans le comité du Club d’investissement de Grasset durant ma première année.

Aux portes ouvertes de Polytechnique, j’ai été conquise par la diversité et la quantité de comités qui étaient présentés aux nouveaux. J’ai choisi de me joindre à la société technique Esteban, car construire une voiture solaire et apprendre à gérer les difficultés d’administration de ce projet d’envergure est extrêmement enrichissant, autant sur le plan personnel qu’académique. Ce projet rejoint aussi une de mes aspirations à long terme, travailler dans le monde des énergies renouvelables et du développement durable.

C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que mon choix d’université et de programme s’est porté sur la faculté de génie chimique de Polytechnique. Un des grands axes de spécialisation de mon programme est le développement durable, et plusieurs cours offerts rejoignent mon intérêt pour l’environnement. Aussi, le côté plus créatif de ma personnalité est comblé par l’un des aspects principaux de ce génie, qui est d’analyser et de développer de nouveaux procédés.

Finalement, je crois sincèrement que faire des études en science est extrêmement gratifiant et nous permet d’acquérir une formation qui servira de tremplin à toute ambition future.

Je veux faire partie des scientifiques qui agiront comme acteurs de changement dans la crise climatique et la recherche de nouvelles technologies vertes.