preloader

Brunilde Sansò

  • Monday, Nov 18, 2019
blog-image

Brunilde Sansò est professeure titulaire au département de génie électrique de polytechnique Montréal. « J'ai dû choisir ma carrière dès l’âge de 15 ans. J’étais bonne en mathématiques, mais j’avais peur de ne pas trouver un bon emploi dans cette discipline. Je me suis donc inscrite en génie électrique car il y avait une forte composante mathématique. C’est lors de ces études que j’ai découvert que ce qui m’emballait c’était les réseaux. Je l’ai découvert d’abord en étudiant les circuits et les systèmes de puissance et ensuite les réseaux de télécommunications. Toutefois, ce n’est qu’en faisant des études de maîtrise et de doctorat que j’ai été capable de comprendre quelles étaient les similitudes entre ces systèmes et pourquoi je les aimais tant. En fait, suite au bacc, j’ai complété une maîtrise en génie électrique pour étudier des modèles de fiabilité et finalement un doctorat en mathématiques appliquées sur la fiabilité des réseaux de télécommunications. »
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Une brève description de la vie au boulot, recherches et implications :
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« J’ai une vraie passion pour les réseaux de télécommunications que je trouve, même après 30 ans, toujours fascinants. Je m’occupe particulièrement des méthodes d’optimisation et de performance. Pour cela, je dois d’abord connaître la technologie pour ensuite être en mesure de modéliser le problème et trouver des méthodes de solution. Je dois donc me tenir constamment à jour sur tout ce qui est prévu technologiquement en plus de porter une attention particulière aux parties mathématique et informatique. On m’appelle souvent pour me demander quel impact aura telle ou telle technologie quand elle sera déployée, ou comment faire en sorte qu’un réseau soit plus efficace, coûte moins cher ou ait moins d’impact sur l’environnement. Dernièrement, nous avons développé dans l’équipe que je dirige des modèles et plateformes pour prédire quel sera l’impact des nouvelles applications et technologies (tel le 5G) sur la performance des villes intelligentes. Je suis aussi très concernée par la durabilité et la fiabilité des réseaux. Mon rêve est de créer un réseau de télécommunications qui soit toujours disponible, même en cas de catastrophes, et qui ait un faible impact sur les gens et sur l’environnement. »
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Un conseil pour une femme désirant poursuivre une carrière en science :
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« Laissez-vous guider par votre instinct et ne vous fermez jamais de portes. »