preloader

Stéphanie Robert

  • Monday, Feb 3, 2020
blog-image

Découvre le parcours de Stéphanie Robert, diplômée du baccalauréat en génie géologique et étudiante à la maîtrise en génie minéral :
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« J’ai toujours eu un intérêt marqué pour les sciences, même au secondaire! Plusieurs branches m’intéressaient, comme l’environnement, la physique, l’énergie, la chimie, et de nombreuses autres encore. J’ai donc suivi le programme Sciences de la santé au cégep, mais ce n’était pas tout à fait ce qui me correspondait le mieux. Ensuite, j’ai pris conscience du fait que l’ingénierie me permettrait de regrouper plusieurs des champs d’études qui m’intéressaient, et j’ai été attirée par l’aspect multidisciplinaire du domaine. Je me suis alors renseignée sur les programmes offerts par Polytechnique Montréal, et j’ai maintenant un baccalauréat en génie géologique! J’aime beaucoup les sciences de la terre, et le génie géologique semblait correspondre à ce que je cherchais. Comme il s’agit d’un programme coopératif, j’ai eu l’occasion d’appliquer mes apprentissages dans trois stages réalisés dans trois domaines différents du génie géologique, et je peux confirmer qu’il s’agissait d’un excellent choix. Des exemples concrets de projets que j’ai réalisés au cours du baccalauréat sont la conception d’un champ de puits permettant l’approvisionnement en eau potable d’une ville, la conception d’un segment du tunnel de la ligne orange du métro de Montréal et la stabilisation du sol au pied d’une digue d’un barrage hydroélectrique.
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Polytechnique Montréal a un très beau programme d’échange étudiant avec énormément de destinations possibles, et c’est quelque chose qui a vraiment aidé à orienter mon choix! Il ne faut pas hésiter à foncer pour aller en science, car les sciences, c’est très diversifié, il y a toujours plein de possibilités. Lorsque vous aurez choisi un domaine d’études en science, vous allez réaliser qu’il y a encore plus de possibilités que ce que vous aviez cru au départ! Par exemple, j’ai choisi de poursuivre mes études à la maîtrise recherche en génie minéral, et j’étudie maintenant dans le domaine de la géothermie. Ce n’est pas au programme au baccalauréat, et il s’agit pourtant bel et bien d’une discipline du génie géologique. Il y a d’autres possibilités, comme travailler sur l’approvisionnement en eau potable, sur la réhabilitation de sites contaminés, sur la stabilité de routes ou de massifs rocheux, et bien plus encore! »
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« Je fonce pour les sciences parce que je souhaite contribuer au développement de technologies liées aux énergies renouvelables, et parce que c’est en science que je me sens accomplie! »