preloader

Yasmine Krabchi

  • Monday, Oct 26, 2020
blog-image

Découvre le parcours de Yasmine Krabchi étudiante au baccalauréat en génie mécanique :

Étant jeune, j’ai très vite été orientée vers le domaine des sciences par mon ancienne professeure du primaire en Algérie. Elle me demandait souvent de résoudre des problèmes mathématiques de cohortes plus avancées que la mienne, et je trouvais cela plaisant, puisque ça faisait ressortir en moi mon côté compétitif et mon envie de relever des défis.

Arrivée au DEC en sciences de la santé au cégep, j’ai vite compris que ce qui m’intéressait n’était pas forcément le domaine de la médecine, comme pour mes parents, mais vraiment celui de l’ingénierie, avec toute sa complexité et sa splendeur. Dans le cadre de mes études de baccalauréat en génie mécanique, j’arrive à retrouver le même sentiment d’accomplissement que quand j’étais jeune. L’un des projets en ingénierie qui m’ont rendue le plus fière est celui de mon stage chez la compagnie VIA Rail, où j’ai pu appliquer des notions de génie mécanique, industriel et informatique afin de réaliser un changement de technologie qui a été approuvé au sein de la compagnie et a eu des retombées positives sur l’ensemble de l’entreprise.

Je suis donc fière, puisque je me considère comme un agent de changement vers un meilleur avenir en ingénierie. Mon prochain projet est de réaliser un échange étudiant qui me permettra de connaître plus en détail le domaine de l’ingénierie automobile, qui est l’une de mes passions, et, pourquoi pas, de devenir un jour ingénieure en conception de voitures du futur.

Mon conseil pour toute personne voulant accomplir de grands projets se résume à l’une de mes citations préférées : « Take the risk or lose the chance », qui signifie « prends le risque ou perds la chance ». Pour moi, la vie est remplie de défis, et le fait de les saisir et d’explorer son plein potentiel constitue l’une des signatures d’un bon ingénieur.

Je fonce pour les sciences parce que je tiens à transmettre aux futurs étudiants l’amour de la science.