top of page

Éléa Fleming

Éléa Fleming a gradué de Polytechnique Montréal en 2021 en génie chimique. C’est d’abord un intérêt marqué pour la chimie et la connaissance des opportunités de carrière qui l’ont guidés vers le génie chimique. Son expérience professionnelle en génie a débuté avec un stage dans le domaine minier pour ensuite évoluer vers le domaine des pâtes et papiers, tout d’abord en production et optimisation de procédés chez Kruger. C’est ensuite chez Cascades qu’elle décroche un poste de superviseure de production avec une équipe de 25 opérateurs. Elle quitte après 9 mois, désirant se tourner vers une position moins stressante qui lui conviendrait mieux. Elle poursuit donc chez Kruger en tant que contremaître services techniques et environnement à l’usine de Place Turcot qui produit du carton à partir de carton recyclé. Ce poste, qu’elle occupe encore aujourd’hui, lui permet de reconnecter avec son amour de la chimie, car elle s’occupe d’un volet recherche et développement lié à l’amélioration des recettes. Elle apprécie la variété reliée à son mandat qui l’amène à évoluer à de nombreux niveaux tels que l’entretien des relations avec les clients et les fournisseurs, la coordination d’équipes multidisciplinaires, la gestion des certifications, le contrôle qualité, etc. La diversité de ses tâches rend son quotidien dynamique, ce qui la motive et lui permet d’apprendre beaucoup et rapidement.


Qu’aurait-elle aimé savoir en sortant de l’école?

Des cours orientés sur la supervision de personnel. Éléa reconnait que des cours concernant la gestion d’équipes sont offerts, mais que les concepts enseignés ne sont pas assez appliqués. Comment appliquer une mesure disciplinaire ? Comment gérer des problèmes d’attitude chez un employé ? Qu’est-ce qu’une convention collective et ce qu’elle implique ? Voici un bref résumé des questions qu’elle s’est posées en entrant sur le marché du travail en tant que superviseure. Ces notions sont utilisées par un grand nombre d’ingénieurs au cours de leur carrière et elle sent qu’il serait pertinent d’avoir accès à ces connaissances à l’école.


Quelle qualité d'un leader est la plus importante et comment l'applique-t elle à son quotidien ?   

La communication. Il faut autant savoir parler qu’appliquer l’écoute active. En étant nouvelle à son poste, elle a trouvé important d’accepter qu’elle ne connaisse pas tout et d’être ouverte à apprendre de l’expérience de chacun, peu importe le grade. Éléa renforce que l’écoute doit être sincère. En tenant réellement compte des suggestions, cela fortifie le lien de confiance inter-équipes et au sein de la sienne. Elle se permet bien-sûr de défier les idées reçues et d’amener son point de vue de manière ouverte. Cela fait réfléchir les gens et leur permet de trouver des solutions eux-mêmes. Cette dynamique amène l’équipe à un autre niveau de satisfaction et améliore l’engagement des employés.


Quel accomplissement de carrière la rend la plus fière ?

Avoir établi un lien de confiance solide avec les personnes au travail, et ce avec des professionnels aux expertises variées n’œuvrant pas nécessairement dans son équipe. Elle profite d’une belle cohésion entre les départements, rendant agréables les interactions du quotidien. Éléa est fière de ce qu’elle apporte à l’usine et d’être reconnue aussi tôt dans sa carrière. Elle s’étonne parfois elle-même en voyant tout ce dont elle est capable, surtout dans un poste où elle n’applique pas directement les notions apprises dans son baccalauréat. Car le cursus de génie chimique permet de développer une éthique et une méthode de travail efficace, bien au-delà de simples connaissances techniques.  

Kommentare


bottom of page