Gabrielle Huot

Dernière mise à jour : il y a 6 jours



Gabrielle Huot a gradué de Polytechnique Montréal en 2019 en génie industriel. Durant son passage à Polytechnique, sa personnalité sociale et créative la pousse à s’impliquer dans plusieurs comités, notamment dans Poly-L où elle occupera le rôle de vice-présidente marketing en 2015-2016. De plus, Gabrielle éprouve déjà une forte attirance au monde évènementiel et au monde du marketing. Ce qui la mènera à occuper le poste de Student Brand Manager pour Red Bull lors de sa dernière année d’étude. Ce travail représente sa première introduction à la compagnie autrichienne, mais certainement pas dernière. En effet, à sa sortie de Polytechnique Gabrielle travaillera comme Field Marketing Specialist chez Red Bull durant 1 an. Ce travail de terrain lui permettra d’acquérir beaucoup d’expérience en gestion de projets. Par la suite, la jeune femme déménagera à Toronto pour occuper le poste de Brand Specialist toujours pour Red Bull. Finalement, depuis 2020, elle est Brand Manager pour le commerçant de boissons énergisantes. Elle est notamment responsable elle est notamment responsable des projets marketings en magasins qui couvre l'entièreté des activations nationales et régionales.


Quel a été son plus grand défi en entrant sur le marché du travail ?


Son plus grand défi en entrant sur le marché du travail a été de savoir séparer son travail de sa vie personnelle. Les études à Polytechnique étant très exigeantes, il n’est pas rare de se retrouver à étudier les fins de semaine, le soir, la nuit, le matin et tout le temps. Donc lorsque Gabrielle est entrée sur le marché du travail, elle est arrivée avec la même attitude. Toutefois, en tant que professionnelle, le balancement entre le travail et les activités sociales, le sport, la famille, etc. doit venir de soi. Chose qui peut s’avérer difficile à faire lorsqu’il n’y a pas d’organisation et de structure autour de nous qui nous incite à tracer la ligne. C’est d’ailleurs quelque chose qui demande encore un travail constant pour Gabrielle.


Qu’est-ce qu’elle a retiré de son passage dans Poly-L ?


Le poste de VP Marketing dans Poly-L étant sa première vraie responsabilité de marketing, son plus grand apprentissage a été qu’il est impossible de plaire à tout le monde. Même si on y met tous nos efforts créatifs pour faire un excellent travail, il est fort possible que les gens autour de nous ne soient pas d’accord. Ce qui est parfaitement normal, puisque la créativité est quelque chose de subjectif. L’important c’est d’être capable de prendre la critique et la transformer en actions réalisables et d’en arriver à un créatif satisfaisant pour tous. Cela est également applicable dans l’ensemble de sa carrière professionnelle.


Qui, dans son parcours, l’a le plus inspiré par son leadership ?


La personne qui a le plus inspiré Gabrielle dans son parcours est la femme d’affaires, cofondatrice de L’Effet A et diplomate canadienne Isabelle Hudon. Étant amie avec sa nièce durant l’université, Gabrielle a eu la chance de la rencontrer à quelques reprises. Durant ces rencontres, aux yeux de Gabrielle, Isabelle était comme inspirée par les paroles de ses interlocuteurs et c’était comme si toi tu l’inspirais à être une femme meilleure. L’attitude d’être non seulement une Girlboss, mais également être capable de refléter vers les autres ce même respect, c’est quelque chose que Isabelle fait extrêmement bien selon Gabrielle et qui l’a vraiment touché lorsqu’elle l’a rencontré. Isabelle, par sa confiance et le respect qu’elle a envers les gens avec qui elle parle, peu importe leur âge et de leur expérience dans le milieu du travail, a fait réaliser à Gabrielle qu’elle se doit, de son côté, être autant sinon plus respectueuse envers ses collègues féminines pour s’assurer qu’elles se serrent les coudes par rapport à être sur le marché du travail, qu’elle soit, ou non, dans un milieu à prédominance masculine.



37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout